Bienvenue sur le forum officiel du 3e Régiment de Dragons et de l'EED3

En vous inscrivant vous pourrez retrouver des camarades, visionner des photographies et plonger dans l’historique du régiment. Vous serez aussi informés de la vie de l’Amicale et ses actions. Rejoignez-nous : c’est gratuit !
Nous sommes le Dim 18 Aoû 2019 05:19

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Interventions militaires Françaises en Afrique
MessagePosté: Ven 11 Jan 2013 21:06 
Hors ligne
Membre décédé
Membre décédé
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 1 Avr 2008 17:45
Messages: 3608
Localisation: Charente-Maritime
Période de présence à STETTEN: ctg 86/02 - réformé le 23 octobre 1986
Grade: 1ère classe
Affectation: ECS/PREM chauffeur PL
Le président François Hollande a admis, ce 11 janvier, que des forces françaises apportent leur soutien à l’armée malienne, mise en difficulté à Konna par une offensive des groupes islamistes établis dans le nord du Mali depuis l’an dernier. Le chef de l’Etat a indiqué avoir répondu, “au nom de la France”, à la demande d’une intervention de la France faite par le président malien par intérim.

“Cette opération durera le temps nécessaire” a déclaré le président Hollande, qui a souligné qu’elle se fait dans le cadre de la “légalité internationale”. Il a en outre précisé que le Parlement en sera saisi le 14 janvier prochain. “Les terroristes doivent savoir que la France sera toujours pour défendre non pas ses intérêts fondamentaux mais les populations”, a-t-il expliqué.

Toutefois, le président Hollande n’a pas précisé les modalités de cette intervention militaire française. Ce sont les ministres concernés qui donneront toutes les informations à ce sujet. La France dispose des moyens nécessaires dans la région pour appuyer les troupes maliennes, avec notamment des forces prépositionnées au Tchad et au Gabon. Des avions de combat de type Mirage F1CR et Mirage 2000D sont également présents.

Jusqu’à présent, il était question de déployer une force d’intervention armée par les pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) afin d’aider l’armée malienne à chasser les groupes jihadistes au Nord-Mali. En outre, l’Union européenne devait mettre en place une mission de formation (EUTM Mali) au profit des troupes maliennes. Désormais, ces plans sont été bouleversés.

“Il y a une nouvelle donne, c’est Konna” a déclaré Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense. Une des surprises a été la rapidité avec laquelle les combattants islamistes ont disposé de l’armée malienne dans ce secteur. “Ce qui frappe le plus, c’est que Ag Ghaly (le chef du groupe Ansar Dine) ait réussi à rassembler des groupes jusqu’ici éclatés et qu’ils aient une vraie organisation de la bataille mise en oeuvre sous l’autorité d’un chef», a expliqué le ministre.

Depuis ce matin, l’armée malienne a lancé une contre-offensive à Konna, avec, selon Bamako, des forces françaises, sénégalaises et nigérianes. “Ces troupes sont arrivées avec le matériel nécessaire pour faire face à la situation” a déclaré le colonel malien Oumar Dao, chef des opérations militaires à l’état-major des armées. “Comme dans toute guerre, l’armée malienne a subi des pertes, l’ennemi également, mais nous attendons de prévenir les familles des soldats décédés avant de rendre public un communiqué sur le bilan” a-t-il encore précisé.

Quant aux forces françaises envoyées au Mali, le site Sahara Médias a indiqué qu’elles étaient arrivées du Tchad, où des éléments du 21ème RIMa et du 1er REC étaient jusque-là affectés.

Source : http://www.opex360.com/2013/01/11/mali- ... -malienne/

_________________

Ancien de la 86/02 - ECS/PREM
Secrétaire de l'Amicale du 3e Dragons et de l'EED3
Site internet : http://www.3emedragons.fr


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Interventions militaires Françaises en Afrique
MessagePosté: Sam 12 Jan 2013 11:44 
Hors ligne
Colonel
Colonel
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 14 Déc 2008 01:26
Messages: 2706
Localisation: Val d'Oise
Période de présence à STETTEN: 94/10 à 95/07
Grade: Brigadier chef
Affectation: Instruction
Echec d’un raid héliporté français en Somalie pour libérer Denis Allex (MàJ)
12 janvier 2013 – 10:15

Les islamistes shebab affirment, ce 11 janvier, qu’une opération militaire française a eu lieu au cours de la nuit dans la région de Bulomarer, une localité située à 110 km au sud de Mogadiscio, afin de tenter de libérer Denis Allex, un officier de la DGSE, qu’ils retiennent en otage depuis juillet 2009.

Le porte-parole militaire de ce mouvement affilié à al-Qaïda, Abdulaziz Abu Musab, a indiqué que “les Français n’ont pas obtenu ce qu’ils cherchaient” car l’otage “n’était pas dans la zone” où ils ont mené leur raid. En outre, il a prétendu qu’un des militaires français avaient été tué au cours de l’opération.

Selon des témoignages recueillis par les agences de presse, une attaque a bien eu lieu dans le secteur indiqué. Elle aurait impliqué au moins 4 hélicoptères et visé une maison de la localité de Bulomarer, encore contrôlée par les shebab.

“Nous ne savons pas exactement ce qui s’est passé car l’attaque a eu lieu de nuit, mais ce matin nous avons vu plusieurs cadavres y compris celui d’un homme blanc. Trois civils ont également été tués dans l’échange de coups de feu”, a raconté un habitant de Bulomarer, selon l’AFP.

“Les combattants moudjahidine ont défait les soi-disant commandos du gouvernement français qui ont tenté de sauver un otage, et ils (les commandos) ont laissé les corps de plusieurs des leurs sur le lieu de l’attaque”, a prétendu Cheikh Mohamed Abdallah, le commandant militaire islamiste cette localité, d’après la même source.

Le ministère français de la Défense a confirmé cette opération en Somalie et indiqué que deux militaires ont été tués, de même que Denis Allex, qui a été victime de ses géôliers.

Source : http://www.opex360.com/2013/01/12/raid- ... n-somalie/

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Interventions militaires Françaises en Afrique
MessagePosté: Sam 12 Jan 2013 13:26 
Hors ligne
Colonel
Colonel
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 14 Déc 2008 01:26
Messages: 2706
Localisation: Val d'Oise
Période de présence à STETTEN: 94/10 à 95/07
Grade: Brigadier chef
Affectation: Instruction
Mali : Un pilote français d’hélicoptère a été mortellement blessé
12 janvier 2013 – 12:13
Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a donné, ce 12 janvier, quelques précisions au sujet de l’intervention militaire française au Mali, laquelle a été décidée à la demande du président malien par intérim.

Le ministre a ainsi expliqué que les groupes jihadistes installés au Nord-Mali depuis l’an passé ont profité des délais nécessaires pour l’application des décisions internationales visant à aider l’armée malienne à reprendre les territoires qu’elle a perdus pour lancer une offensive visant à déstabiliser l’ensemble du Mali. C’est “la sécurité de la France et de l’Europe” qui est “en jeu”, avec le risque d’un Etat terroriste à portée.

D’où le lancement de l’opération Serval, qui a pour but d’arrêter l’offensive jihadiste, empêcher les groupes islamistes de nuire et de protéger les ressortissants français et européens au Mali. La décision d’intervenir a été confortée par des informations obtenues par les moyens de renseignement, selon lesquelles des préparatifs d’une offensive importante vers Mopti et Diabali, avec une concentration importantes de véhicules, ainsi que par les combats intenses ont été menés à Konna par l’armée malienne.

Dans la nuit du 10 au 11 janvier, une première unité française a pris position à Mopti-Sévaré, puis des moyens aéromobiles et aériens ont été engagés. Les premières frappes ont été effectués le 11 janvier à 16 heures par des hélicoptères français. Cette action a permis de stopper une colonne jihadiste. Plusieurs véhicules ont été détruits.

Mais malheureusement, un pilote français, le lieutenant BOITEUX, du 4ème RHFS de Pau, a été mortellement blessé par le tir d’une arme légère d’infanterie. L’officier est décédé des suites de ses blessures à l’hôpital de Mopti.

Par ailleurs, des frappes aériennes ont été réalisés au cours de la nuit et ce matin par les Mirage 2000D du dispositif Epervier, basés au Tchad. Ces appareils sont susceptibles d’être épaulés par des Rafale placés en alerte en France. Les avions de l’armée de l’Air ont visé des concentrations de véhicules ennemis.

Enfin, M. Le Drian a indiqué que plusieurs compagnies sont en passe d’être déployées à Bamako pour protéger les ressortissants français et européens. Les effectifs seront de plusieurs centaines d’hommes.

Source : http://www.opex360.com/2013/01/12/mali- ... nt-blesse/

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Interventions militaires Françaises en Afrique
MessagePosté: Sam 12 Jan 2013 20:42 
Hors ligne
Colonel
Colonel
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 14 Déc 2008 01:26
Messages: 2706
Localisation: Val d'Oise
Période de présence à STETTEN: 94/10 à 95/07
Grade: Brigadier chef
Affectation: Instruction
Le 11 janvier 2013, lors de la première phase de l’opération Serval consistant, en appui des forces armées maliennes, à stopper l’avancée des groupes djihadistes vers le Sud du Mali, le Lieutenant Damien BOITEUX du 4e régiment d’hélicoptères des Forces spéciales a été mortellement blessé alors qu’il était aux commandes de son hélicoptère.

Né le 24 novembre 1971, le lieutenant Damien BOITEUX aura servi la France durant 22 ans.

A 19 ans, il s’engage le 1er janvier 1991 en qualité d’élève sous-officier à l’école nationale des sous-officiers d’active (ENSOA) de Saint-Maixent. A l’issue d’une brillante formation initiale, il rejoint l’école d’application de l’aviation légère de l’armée de Terre de DAX le 5 août 1991. Il est nommé sergent le 1er avril 1992.

Breveté pilote, il est affecté au 1er régiment d’hélicoptères de combat de Phalsbourg le 9 juin 1992. Sportif et enthousiaste, il progresse rapidement, c’est un jeune sous-officier consciencieux, discipliné et appliqué. Il s’impose déjà comme un pilote doué puis comme un chef de bord d’hélicoptère d’attaque atteignant rapidement un excellent niveau. Il est promu maréchal des logis-chef le 1er juillet 1999 et est admis dans le corps des sous-officiers de carrière le 1er décembre suivant.

Le 1er août 2000, il est appelé à servir en qualité de moniteur à l’école d’application de l’aviation légère de l’armée de Terre de DAX. D’un naturel calme et mesuré, il tire son ascendant d’un comportement et d’un esprit militaire remarquables. Instructeur de talent et pétri de nombreuses qualités pédagogiques, il maîtrise parfaitement l’exercice de sa fonction d’instructeur. Il est promu adjudant le 1er avril 2004.

Le 1er août 2005, il rejoint le 6e régiment d’hélicoptères de combat de Margny les Compiègne. Très disponible, il se porte volontaire pour suivre les stages lui permettant d’évoluer en milieu opérationnel. Il retrouve ainsi rapidement sa place en escadrille de combat.

Le 1er juillet 2007, il est sélectionné pour rejoindre le détachement de l’aviation légère de l’armée de Terre des opérations spéciales (DAOS) de Pau. Elément moteur de l’escadrille, il est une force de proposition crédible et écouté de ses chefs comme de ses pairs. Son sens du commandement et son fort potentiel l’amènent tout naturellement au recrutement officier. Nommé aspirant le 30 juin 2008 puis sous-lieutenant le 1er octobre suivant, il s’impose sans peine dans l’exercice du commandement.

Le 1er août 2009, le DAOS devient 4e régiment d’hélicoptères des forces spéciales. Officier particulièrement aguerri, il est promu lieutenant le 1er octobre de la même année. Il s’illustre par son sens tactique élevé dans la préparation des missions et ses qualités de chef de patrouille et de moniteur Gazelle hors pairs. Spécialiste des interventions en milieu désertique de jour comme de nuit, il sert de manière remarquable au sein des forces spéciales.

Le lieutenant BOITEUX a effectué de nombreuses missions extérieures aux cours desquelles son dévouement et sa volonté de réussite ont été remarquées : Djibouti en 1993, l’ex-Yougoslavie en 1998, la République de Côte d’Ivoire en 2005, 2007 et 2009, à nouveau Djibouti en 2008 et 2009, la Mauritanie en 2010 et le Burkina-Faso en 2010, 2011 et 2012.

Il était titulaire de la médaille de l’aéronautique, de la médaille d’outre-mer avec agrafe « République de Côte d’Ivoire », d’une citation à l’ordre du régiment avec attribution de la médaille d’or de la défense nationale avec étoile de bronze et de la médaille d’or de la défense nationale avec agrafe « aviation légère » et « missions d’assistance extérieure ».

Agé de 41 ans, pacsé et père d’un enfant, il a été tué dans l’accomplissement de sa mission au service de la France.

Dès l’annonce de son décès, le président de la République a présenté à sa famille et à ses proches ses plus sincères condoléances. Son action a contribué à arrêter l'avancée des forces terrestres vers Mopti et restera dans nos mémoires. Il a également salué le courage et le dévouement de nos soldats engagés aux côtés des forces maliennes contre les mouvements terroristes.
L’armée de Terre, profondément unie dans la peine, partage le deuil des proches et des camarades du Lieutenant Damien BOITEUX.

Image

Image

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Interventions militaires Françaises en Afrique
MessagePosté: Lun 14 Jan 2013 22:59 
Hors ligne
Général de Brigade
Général de Brigade
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 1 Avr 2008 20:42
Messages: 3176
Localisation: Nancy
Période de présence à STETTEN: 1993-1994
Grade: Maréchal des Logis
Affectation: EED3/P2 chef de patrouille 3èRD- 1er Spahis
total soutien à nos Braves qui combattent nos intérêts territoriaux et extra-territoriaux...

maintenant, ne refaisons pas la même erreur qu'en Afga: anéantissons les barbares (tâche difficile dans 1 territoire grand comme la France), retirons nous et laissons le pays se reconstruire politiquement tout seul.
Soyons un soutien, pas des troupes d'occupation (souvenez vous des troupes US en France en 1960)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Interventions militaires Françaises en Afrique
MessagePosté: Mar 15 Jan 2013 15:43 
Hors ligne
Adjudant-Chef
Adjudant-Chef

Inscription: Jeu 4 Déc 2008 20:11
Messages: 325
Période de présence à STETTEN: ctg 90/12
Grade: dragon 2ème classe
Affectation: 3ème escadron
Je ne sais pas si l'ancien 1er Ministre Rocard a encore toutes ses facultés mais il annonce, ce matin, sur une radio qu'on va en avoir pour 10 ans......Ca va encore nous couter cher, tout ça en période de crise.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Interventions militaires Françaises en Afrique
MessagePosté: Mar 15 Jan 2013 22:22 
Hors ligne
Colonel
Colonel
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar 11 Nov 2008 12:26
Messages: 2575
Localisation: 84
Période de présence à STETTEN: 1982-1987
Grade: Marechal Des Logis
Affectation: Escadron porté - 1er esc - ECS Trans
PROST a écrit:
Je ne sais pas si l'ancien 1er Ministre Rocard a encore toutes ses facultés mais il annonce, ce matin, sur une radio qu'on va en avoir pour 10 ans......Ca va encore nous couter cher, tout ça en période de crise.


si c'est le prix a payer pour le grand nettoyage ,je ressigne demain a la 1ére heure :acool:

_________________
Cavalier le matin, Blindé à midi, Déchenillé le soir!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Interventions militaires Françaises en Afrique
MessagePosté: Mer 16 Jan 2013 20:57 
Hors ligne
Major
Major

Inscription: Mer 12 Aoû 2009 09:38
Messages: 465
Localisation: sur la côte, Pas de Calais
Période de présence à STETTEN: 1982
Grade: aspirant
Affectation: 1er escadron, 2ème Peloton
Moi aussi, en plus on se battrait avec des moyens que l'on connait ! :atank1:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Interventions militaires Françaises en Afrique
MessagePosté: Sam 19 Jan 2013 10:41 
Hors ligne
Adjudant-Chef
Adjudant-Chef

Inscription: Jeu 4 Déc 2008 20:11
Messages: 325
Période de présence à STETTEN: ctg 90/12
Grade: dragon 2ème classe
Affectation: 3ème escadron
ARMéE
Les « Essences » au Mali

Les militaires du Service des essences des armées (SEA) sont aussi présents en Côte d’Ivoire. Photo archives E.Bouland

Des militaires du Service des essences des armées (SEA) déjà présents au Mali vont être rejoints par d’autres personnels.

Selon nos informations, une centaine de militaires du service des essences des armées se réunissent ce matin à Crissey, aire d’instruction et d’entraînement en région chalonnaise, pour prendre la direction du Mali. Une dizaine de personnels de ce service sont déjà présents sur l’intervention. Ils représentent le nécessaire soutien logistique pétrolier des forces militaires française et le service des essences des armées (SEA) est présent partout où se trouvent des avions, hélicoptères et véhicules blindés.

Ils ont pour mission d’assurer le soutien en carburants et autres produits pétroliers pour les forces en présence. La base pétrolière inter-armées (BPIA) de la caserne Carnot à Chalon est centre de formation et d’entraînement du SEA qui constitue les détachements projetés sur les théâtres à partir de militaires qui servent dans tous les organismes des services. Une vingtaine de militaires du SEA se trouvent encore à Kaboul en Afghanistan et participent au désengagement de la France sur cette opération extérieure.

De leur côté, les soldats du 511 e régiment du train d’Auxonne, en Côte-d’Or, devaient partir pour le Mali hier, mais l’ordre de rejoindre le théâtre du conflit a été décalé à une échéance encore inconnue.

JSL 18/1/2012

ARMEE
Les "essence" de la BPIA de Chalon partent au Mali
BPIA

Tôt ce samedi matin, une vingtaine de véhicules de la BPIA stationnés à Crissey ont pris la route, direction le théâtre d'opération au Mali. Ils ont pour mission d’assurer le soutien en carburants et autres produits pétroliers pour les forces en présence. La base pétrolière inter-armées (BPIA) de la caserne Carnot à Chalon est centre de formation et d’entraînement du SEA (Service des essances des armées) qui constitue les détachements projetés sur les théâtres à partir de militaires qui servent dans tous les organismes des services. Une vingtaine de militaires du SEA se trouvent encore à Kaboul en Afghanistan et participent au désengagement de la France sur cette opération extérieure.

jsl 19/1/2013


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Interventions militaires Françaises en Afrique
MessagePosté: Sam 19 Jan 2013 11:46 
Hors ligne
Chef d'Escadrons
Chef d'Escadrons
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven 5 Fév 2010 18:11
Messages: 1524
Localisation: Saulxures-les-Nancy
Période de présence à STETTEN: 87/10
Grade: brigadier-chef
Affectation: Escadron de commandement et des services
En RTT forcée mercredi dernier pour cause de méteo, j'en ai profité pour regarder le débat à l'Assemblée Nationale sur l'intervention militaire française au Mali ...
J'ai noté des choses intéressantes :
* Toute la classe politique est favorbale à cette intervention, y compris les écolos qui ont fait campagne en demandant la suppression de l'armée qui coûte cher et qui pollue.
* Tout le monde soutient nos soldats mais personne ne parle de résoudre le problème du logiciel LOUVOIS qui prive les hommes de leurs solde et rajoute une couche de stress.
* Tout le monde déplore une intervention tardive mais personne n'explique le pourquoi : décision politique difficile à prendre ou manque de moyens de l'armée ? A force de raboter les budgets, il a peut être fallu attendre le rapatriement des troupes et du matériel d'Afghanistan pour l'engager en Afrique ?

_________________
Tout homme qui fait quelque chose a contre lui :
ceux qui voudraient faire la même chose
ceux qui font le contraire
et surtout la grande armée des gens qui ne font rien du tout.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 37 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com